15 sept 2015

PATO

PATODerrière ta gueule d’ange, un véritable volcan bouillonnait en toi.

A force de travail et d’acharnement, ta maîtresse avait réussi à canaliser cette énergie.

Malheureusement, ta fougue (et une voiture) ont eu raison de ta joie de vivre.

Je crois que tu laisseras un souvenir impérissable aux cours collectifs.

Amuse toi bien copain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>